La recherche et le comptage de vivants
grâce au drone et à la thermographie infrarouge

La thermographie aérienne par drone a permis la naissance d'applications nouvelles.

La première à laquelle a pensé l'homme était la recherche de vivants (en montagne, en forêt non dense ou zone peri-forestière), pour le secours aux personnes en difficulté ou le comptage d'animaux vivants, l’évaluation d’une flore invasive, etc…

En effet, le drone et les prises de vue qu'il permet sont des outils parfaits pour approcher des éléments à repérer, à compter et/ou à inventorier : il peut couvrir de grandes surfaces sol en un temps record et peut atteindre des zones éloignées et difficiles d'accès pour l'homme.

De plus, son coût d'utilisation reste largement inférieur à celui de l'utilisation d'un hélicoptère.

La haute résolution des capteurs disponibles aujourd'hui permet en outre de protéger les biotopes des espèces animales ou végétales recherchées ou étudiées, car le drone et son opérateur peuvent garder une hauteur d’intervention élevée.

 
 

62 2 Nid actif frelon asiatique reduite

Le rayonnement de chaleur dégagé par ce nid de frelons asiatiques dénote d'une présence abondante et d'une activité intense

62 1 Recherche de personnes et animaux

  Recherche de victimes en montagne

 

Souvent, le drone est d’ailleurs accepté par les animaux sauvages car ils ne l’identifient pas comme étant un prédateur. En mars 2015, un biologiste du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (Cefe) a mené des expériences de comptage de flamants roses en Camargue « sans provoquer de réaction de la part des oiseaux, mouvement de tête ni déplacement au sol, en faisant varier les angles, la vitesse d’approche et la couleur du drone, et la distance finale entre le drone et les flamants ».

Le comptage par drone peut se faire avec des capteurs optiques ou thermiques, l’identification, le recensement et l’inventaire d’une population peut ensuite être réalisée par un logiciel d’acquisition et de traitement de données spécialisé.

Ces techniques sont de plus en plus utilisées pour le comptage des animaux sauvages (goélands, sangliers) ou d’élevage (moutons, vaches).

 


 


Vous avez un projet et vous vous posez

des questions quant à sa réalisation ?

contactez nous